« Room Room » !

Dans la continuité des influences qui nous ont tant aidé, voici un autre projet architectural qui démontre de manière claire et évidente des solutions vis-à-vis de certains handicaps.

Le projet réalisé est une petite maison Japonaise située dans la ville de Tokyo et fût réalisée par Takeshi Hosaka en septembre 2011. Cette maison a la particularité d’héberger une famille de 3 personnes dont les parents sont tous les deux atteints de surdité. Compte tenu de leurs handicaps, l’architecte a décider de créer des espaces communiquant les uns avec les autres par de petites fenêtres pour que le couple et leur enfant en bas âge puissent communiquer entre eux. Au-delà de l’aspect graphique où l’on perçoit ces fenêtres comme des cadres qui donnent un point de vue sur les autres pièces, ces ouvertures sont présentes à différentes hauteurs sur les murs pour qu’elles soient accessibles pour toutes personnes de différentes tailles. Elles se répandent également au sol et sont utilisées comme des atriums ou des ouvertures pratiques qui relient le rez de chaussée et le premier étage. Grâce à cette astuce l’enfant peut à partir du 1er étage agiter les pieds de bambou qui traversent les niveaux pour attirer l’attention des parents.

Au premier abord, on pourrait penser que l’architecture a été pensé dans un but purement esthétique où les fenêtres rythment l’espace. Puis, lorsque nous découvrons le handicap des habitants, nous comprenons que le projet est en réalité dans une approche humaniste où l’espace doit s’adapter à l’Homme. Ce n’est pas le sens esthétique qui prime dans cette architecture, mais la fonction de ces fenêtres par rapport au handicap de la famille. En voyant dans ce projet les solutions apportées par l’architecture, nous comprenons qu’il est toujours possible de créer différents moyens pour que l’espace s’adapte à ses occupants. En plus de se sentir en phase avec ce projet, nous espérons que ce résonnement serve d’exemple pour qu’il puisse aller au-delà de toutes idées conformistes architecturales.

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.