la structure à l’épreuve

Comme nous l’avons précisé précédemment, nous avons au fil de nos recherches retenu le principe d’un module triangulaire de bambou répété dans l’espace afin de réaliser les fermes qui seront l’ossature de nos arches du  « ruban-spirale » déplié dans l’espace. Et afin de mieux appréhender les forces pouvant s’exercer sur la structure et voire comment cette dernière y réagit, nous avons réalisé une ferme composée de ces modules à l’échelle 1/10e. Le choix des modules, là encore, répond à des contraintes liées au lieu et au contexte du projet. Nous disposons en effet d’un élément de base : le chaume de bambou de 7 mètres de long pour environ 10 centimètres de diamètre. C’est la caractéristique de l’espèce locale utilisée pour la construction. Enfin, notre volonté étant de faire au moins cher, il nous fallait trouver un moyen rationnel d’optimiser l’utilisation de notre tige de bambou, tout en simplifiant sa mise en oeuvre afin d’économiser sur la main d’oeuvre. En effet, quel intérêt d’utiliser une matière première très abordable si sa mise en oeuvre, longue et fastidieuse, plombe le budget?

C’est l’occasion également de remercier Nicolas et Jean-Pierre de l’atelier de morpho-structure, qui nous ont déjà donné plusieurs sympathiques coup de main pour la conception de cette structure. Voici donc le résultat de ce travail, qui, loin d’être fini, nous montre déjà les points forts et les points faibles de notre assemblage. Nous allons donc affiner ce principe en renforçant les éléments faibles (certaines parties, trop fines et non triangulées flambent en compression, tandis que d’autres travaillent beaucoup trop au niveau de leurs assembalges/articulations qui sont donc à renforcer).

 

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.