recherches autour de la structure

 

Comme nous l’avons précédemment évoqué, nos recherches portent actuellement simultanément sur la mise en espace du programme et la structure. Les deux étant liés, nous opérons un va et vient entre ces deux aspects du projets, chacun étant très lié l’un à l’autre. Voici donc la partie structure : il s’agit pour l’instant, à la suite des nombreuses analyses de structures en bambou existantes (voir dans les posts précédents), d’utiliser divers procédés de mise en oeuvre, assemblages… afin d’aboutir à des propositions très variées, sans trop se restreindre à cette étape. Les spaghettis sont, pour travailler à une échelle réduite, assez pratiques, mais montrent très vite leur limite lorsqu’il s’agit de travail sur des éléments en flexion, propriété qu’offre largement le bambou du fait de sa nature flexible. C’est pourquoi nous travaillerons dans un second temps avec de petites de bambous afin de retrouver des propriétés similaires.

Notons également que ce travail sur la structure nous a fait nous rapprocher assez logiquement de l’atelier « morpho-structure » de l’école, avec un enseignant fraîchement arrivé, Nicolas Nemitz, ingénieur de son état, avec qui nous avons des échanges très intéressants et qui est motivé pour nous donner des coups de main dès que ces recherches aboutiront aux propositions que nous retiendrons pour le bâtiment.

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.