L’atelier de céramique de Yoshimi

Maintenant que nous avons hiérarchisé et bien en tête toutes les informations recueillies au Vietnam, nous nous lançons dans la recherche spatiale et notamment dans l’agencement des différents corps d’artisanat qui composeront le grand atelier. Pour cela nous allons faire la visite de plusieurs lieux de création à Paris afin de voir cette fois-ci ce que nous pouvons apporter à chaque activité sans pour autant altérer leur savoir faire. En effet, même si notre visite à Reaching out nous a prouvé que ces personnes avec « d’autres capacités » pouvaient aboutir à des objets de haute qualité, il nous semble que certaines améliorations devaient être apportées comme par exemple : l’ergonomie, les scénarios d’usages, la manipulation d’outils ou de produits, la logistique de l’atelier.

 

Vendredi dernier nous sommes aller rendre visite à Yoshimi Futamura, maître céramiste d’origine Japonaise et diplômé de l’école Dupperé à Paris, dans son atelier professionnel. Cette visite était nécessaire car cet artisanat, n’existant pas au sein de Reaching out, doit être inséré au programme. En effet, pour le moment les poteries sont acheter à un fournisseur de Bat Trang mais Binh souhaiterait que l’atelier produise ses propres céramiques avec 8 apprentis. Nous avons visité un village de potiers traditionnel au Vietnam et rencontré une femme maîtrisant la technique malgré son âge avancé (voir poste « l’argile c’est la santé »). Cependant, insérer les mêmes dispositifs du village dans le nouvel atelier semble difficile. En effet, le grand four à bois demande de l’espace et émet une chaleur importante (environs 950 degrés, mais ça peut varier suivant l’argile utilisée). L’atelier de Yoshimi à Parsi fait à peu près 100 m2 et tout le nécessaire y est pour que 8 personnes travaillent simultanément à leur aise: plan pour le modelage, espace avec les tours électriques, le point d’eau, les étagères pour faire sécher les poteries, plan pour appliquer et tremper les émaux, l’espace de séchage des émaux, stockage des matières premières. En un peu plus d’une heure partagée avec Yoshimi et ses dames nous avons pu assister au fonctionnement de l’atelier. Nous remercions chaleureusement Yoshimi pour son accueil.

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.