Vo trong nghia


Nous vous parlions il y a peu de la rencontre avec Tan, fondateur et directeur d’une revue d’architecture et de design en vietnamien, qui nous a fait découvrir l’architecte Vo Trong Nghia, basé à Ho Chin Min (Saigon). Ce jeune architecte a la particularité d’avoir utilisé le bambou dans de très nombreux projets qui l’ont fait connaître, à l’instar du colombien Simon Vélez, avec cependant quelques différences. En effet, les section des chaumes (les tiges) de bambou étant moins importantes que celles utilisées par l’architecte colombien (est-ce dû aux variétés présentes localement?), Nghia les utilise d’avantage en faisceaux avec un système de moises successives avec ligatures, contrairement à des emboitements ou jonctions. L’usage du matériau étant différent, les formes semblent tout naturellement s’adapter à cette logique constructive. Bien évidemment, la sensibilité de l’architecte vietnamien est bien présente, et c’est également grâce son approche architecturale qui intègre systématiquement l’air et l’eau, qu’il abouti à ces très beaux projets.

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.