Anna Heringer

 

Anna Heringer est une jeune architecte allemande, qui, lors de ses études décide de partir au Bangladesh afin d’apporter son aide à des ONG situées sur place. Après avoir établi des contacts avec L’ONG Bangladeshi lors de ses nombreux voyages, elle décide de construire une école pour son diplôme en 2004 dans le village Radiapur situé au Bangladesh. Ce projet a pour but d’avoir un établissement dédié à l’institut Moderne d’Education et de Formation afin d’aider les enfants à développer leur propre potentiel pour l’utiliser de manière créative.

L’expérience que Anna a acquérit durant ses voyages lui a fait comprendre que l’architecture doit s’adapter à son environnement ainsi qu’à son contexte socioculturel. A l’opposé des interventions architecturales occidentales qui s’imposent, Anna tente d’adapter son architecture au lieu. Elle réintroduit dans ce projet les matières locales naturelles comme la terre et le bambou tout en utilisant des procédés de construction traditionnels. Ses connaissances apportent au-délà de toute construction typique une élaboration en combinant le traditionnel au contemporain en dévoilant les caractéristiques reconnues récemment des matériaux pauvres. Grâce à l’utilisation des ressources locales, l’architecture favorise les intérêts économiques et écologiques du village. Ce projet démontre, en plus de l’adaptation de cette architecture au lieu, que les méthodes de construction locales employées se révèlent très compétentes puisque l’école fut construite en seulement 4 mois par les artisans locaux et l’aide des professeurs et élèves. Les procédés traditionnels impliquent également les villageois dans une démarche d’auto construction où ils seront peu à peu amenés à développer leur village eux-même à travers un élan participatif.

Selon l’architecte autrichienne, «l’ architecture doit être un moyen de renforcer la confiance en soi et en sa propre culture afin de soutenir les économies locales et favoriser l’équilibre écologique».

La réalisation de cette école, avec la collaboration de l’architecte allemand Eike Roswag ,lui a valu le prix Aga Khan en 2007. Depuis ce jour, Anna Heringer a acquit une certaine notoriété et enseigne à l’Institut d’ Architecture de la Faculté de Linz, donne de nombreuse conférences et est consultante pour la Fondation Aga Khan au Mozambique.

 

 

 

 

 

 

 

Un commentaire pour “Anna Heringer”

  1. I’ll try to put this to good use imemdiately.

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.