première approche du programme

 

 

En attendant de partir à la rencontre du Vietnam et de Reaching Out (le voyage se prépare : billets,vaccins, visas, subventions…), les premiers éléments du projets envoyés par Bhin Le nous permettent déjà de réfléchir au fonctionnement général du bâtiment à partir du programme « brut », que voici.

Sur une parcelle d’environ 3000 m2

– Nombre d’utilisateurs: 160 personnes (max)

– 1 atelier d’artisanat pour 80 personnes (en 9 groupes différents d’artisanat: tapis pour la décoration intérieure, bijoux en argent, laque, peinture sur soie, céramique, ferronnerie, atelier papier broderie et tissage).

– 3 salles de formation pour 15 stagiaires par salle.

– 2 salles de réunion (10 personnes par salle).

– 5 bureaux pour 16 membres du personnel et gestion.

– 1 grand salle de conception pour 4 designers / concepteurs.

– 1 bibliothèque (avec 15 sièges).

– Archives souples et rigides – ouvrages d’art et magazines sur l’artisanat).

– 3 grands entrepôts (1 pour les matières premières, 1 pour les outils et 1 pour les produits finis).

– 1 centre de support technique (avec des dispositifs tech & 4 membres du personnel technique)

– 1 grande salle pour les outils et machines (avec les mécanismes de plusieurs installations pour charpentier, découpage, tourneur, ponceuses, les travailleurs de teinture, des travaux de placage, peintre)

– 4 toilettes publique (avec au moins 6 toilettes accessibles à l’intérieur)

– 1 café avec une cuisine pour un maximum de 150 places.

– 1 showroom artisanat et magasin de cadeau pour les visiteurs.

– Une maison d’hôtes avec 5 chambres doubles et un dortoir pour 30 stagiaires maximum.

– Une piscine avec des installations pour PMR.

– Une salle de premiers soins
+ Un petit bâtiment de 2 gardes.

– 2 garages (1 pour 180 motos, 1 pour 3 véhicules).

– 1 cour et les jardins

– Équipements pour d’autres besoins (comme l’énergie, l’eau, la lessive, la ventilation, le système anti-incendie, deux jardiniers et 3 membres du personnel de nettoyage).

Il s’agit dans un premier temps de hiérarchiser et imaginer les liens fonctionnels et spatiaux entre les différents espaces voulus par Reaching Out. Nous avons donc proposé deux organigrammes : l’un fonctionnel, qui s’attache, en identifiant et en hiérarchisant différents pôles, à définir les liens possibles entre les espaces. L’autre, spatial, au regard de nos propositions d’organisation fonctionnelle, propose la réunion de différents espaces. Il s’agit bien entendu de propositions temporaires et relativement abstraites, qui ont des chances chances d’évoluer, d’être affinées après l’analyse de la culture architecturale et des principes constructifs locaux.

Le bambou, matiere locale.

Note démarche implique que nous nous intéressions à étudier quels sont les matériaux les plus adaptés en terme de coûts, d’impact climatique et d’une possible appropriation par la population locale. Le Vietnam est situé dans la zone des moussons et bénéficie d’un climat chaud et humide, du nord au sud. Le bambou, notamment, y pousse facilement et le peuple vietnamien possède déjà un savoir faire technique que nous aimerions réutiliser, voire actualiser au sein d’un laboratoire morpho-structure à l’école. Voici, une étude concernant ce matériau.